• La Saga de la Lame Céleste

    La Saga de la Lame Céleste [ref. 27174]  11HFSTWS.itm (Arme, Espadon)

    La saga de la Lame Céleste est une des légendes les plus racontées par les scaldes du Nord. Elle glorifie la persévérance et la grandeur de l'âme barbare.

    La Tribu de l'Ours fut parmi les premières à subir l'assaut des légions déferlantes d'Arakon l'archimage. Les barbares luttèrent vaillamment mais furent rapidement submergés par les innombrables forces d'Arakon. Hreidgar, l'un des plus anciens chasseurs et guerriers de la tribu, perdit connaissance au cours de la bataille et ne reprit conscience qu'au milieu d'un champ de carnage. Sa femme et ses enfants avaient disparu et sans un mot, Hreidgar ramassa son épée et se mit à la poursuite des hordes d'Arakon, déterminé à récupérer les siens et à venger ses compagnons tombés au champ d'honneur.

    Hreidgar fut l'un des premiers à mettre son épée au service de Jerrod le chaman lorsqu'il unifia les tribus barbares pour stopper la progression d'Arakon et participa à toutes les batailles, même pendant les jours noirs où Arakon fit déverser ses armées infernales sur Jerrod et ses alliés. A chaque combat, Hreidgar et son épée ne faisaient qu'un, hurlant tel le vent en repoussant ses innombrables ennemis... jusqu'à ce qu'ils tombent. Malheureusement, Hreidgar ne trouva nulle trace de sa femme et de ses enfants lorsque Arakon fut finalement vaincu.

    Hreidgar poursuivit néanmoins sa quête et ses voyages l'auraient mené aux grandes falaises du Glacier Reghed au cours de la Saison des Pluies de Lances, puis à la Mer des Glaces Mouvantes où il s'embarqua avec la Tribu de la Grande Baleine et combattit les esclavagistes venus du sud, jusqu'à sa destination finale, la petite bourgade du Bout d'Enholm, où il mit une fois de plus son épée au service des défenseurs contre les hordes de Kresselack le Loup Noir. On raconte que Hreidgar combattit si vaillamment que Kresselack abandonna le champ de bataille en honneur de ce fier guerrier... mais pas avant de lui avoir asséné le coup fatal qui allait mettre un terme à sa vie aventureuse.

    Malgré ses nombreuses blessures, Hreidgar partit alors vers le nord, voyageant sur plusieurs lieues avant de tomber à genoux. Dans un dernier sursaut, le vieux guerrier planta sa lame dans la glace et prononça alors ce qui serait sa propre oraison funèbre. "Que les cieux se déchirent", proclama-t-il, "car mon voyage ici s'achève !"

    Les habitants du Bout d'Enholm retrouvèrent son corps le lendemain, mais ne purent jamais remettre la main sur sa fameuse lame. On raconte que l'épée voyage désormais dans les cieux, montrant leur chemin à ceux qui ont un long voyage devant eux... et les menant jusqu'à leur destination finale.

    « Valas, le Corbeau NoirLe Coeur de l'Hiver »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :